Une régie pour les transports et de meilleures conditions de travail pour les agents.

En décembre dernier, le rapport annuel de la CUB sur l’activité du délégataire de service public sur les transports en commun était livré au conseil. L’occasion pour Jean-Claude Galan de revenir sur la position du groupe communiste pour une gestion en régie et sur les conditions de travail des agents TBC.JC Galan

Le rapport annuel qui nous est présenté vient confirmer les remarques que nous faisions lors du conseil de septembre, sur le fait que l’accord transactionnel passé avec le délégataire lui permettait d’éponger les pertes qu’il avait subies durant la durée du contrat. C’est-à-dire que notre établissement a assumé le fameux risque commercial qui doit être normalement le sens d’une délégation de service public (DSP) et donc du recours à une société privée. Dans ces conditions, nous ne comprenons pas que la CUB insiste sur une DSP plutôt que d’assumer elle-même ce service public par le biais d’une régie.

Ma deuxième remarque concerne les conditions de travail des conducteurs. En effet, nous avons été, comme l’ensemble des groupes de cette assemblée, interpellés sur la situation des conducteurs de tram. Une expertise diligentée par le CHSCT et réalisée par le cabinet Indigo fait la démonstration que ces conducteurs sont exposés à trois risques : des troubles musculo-squelettiques, des risques d’endormissement au-delà de trois heures de conduite, et enfin des risques psychosociaux du fait de l’intensité du travail et de l’autonomie limitée.

Si une partie relève de l’organisation dans l’entreprise, dont nous ne pouvons nous désintéresser, une autre relève directement de notre responsabilité du fait de la commande des rames qui nous incombe. À partir de ces enjeux, il nous apparaît important que nous recevions les organisations syndicales ou les membres du CHSCT pour avoir un échange avec eux.

Voilà, mes chers collègues, les remarques que nous voulions faire sur ce rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *