Annulation de la déclaration d’utilité publique sur la ligne D et le tram-train. La réaction des élus communistes.

La décision prise par le tribunal administratif de Bordeaux d’annuler les déclarations d’utilité publique (DUP) des projets de développement des transports en commun de l’agglomération bordelaise, pose de nombreuses questions.

Commençons par dire que le groupe des élus communistes s’était prononcé contre les opérations d’extension du tramway, contre la création de la ligne D et avait émis des réserves sur le projet de Tram-train. Le développement des réseaux de transports en site propre, et notamment ferrés, est un enjeu qui importe beaucoup aux yeux des élus communistes. Mais ceci ne peut justifier une politique du « tout-tramway » qui privilégie le développement d’un réseau en étoile, sur des distances trop longues. Ces décisions d’extension sont d’autant plus dommageables que les réponses circulaires, avec la ligne de ceinture ferroviaire, offrent une alternative très efficace et peu coûteuse que les majorités successives à la CUB ignorent trop.

Nous sommes cependant surpris de la décision du tribunal administratif : qu’un tribunal se saisisse de l’opportunité sociale et économique d’un projet de transport en commun nous questionne. Ces interrogations sur la « rentabilité socio-économique » relèvent selon nous de la responsabilité des instances démocratiques et donc, en l’occurrence, du conseil de CUB et des conseils municipaux. Nous n’étions pas toujours d’accord mais ces instances démocratiques ont fait leurs choix en 2009.

Ce qui justifie donc l‘avancée des travaux sur ces portions. Nous espérons que les suites judiciaires de cette affaire permettront d’aller au bout et d’éviter un immense gâchis d’argent public.

Pour notre part, nous continuerons de peser au sein du conseil de CUB et dans les conseils municipaux en faveur de transports en commun plus efficaces pour tous. Il apparaît que le tramway n’est pas partout la bonne réponse. Nous l’avons dit, par exemple, pour la liaison vers l’aéroport de Mérignac. Il est maintenant urgent de réunir tous les acteurs concernés (Région, département, RFF, communes,…) pour donner un coup d’accélérateur à la revitalisation de la ligne de ceinture ferrée autour de l’agglomération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *