Après Robert-Picqué, Saint-André est en danger…

Profitant du débat sur la taxation des locations Airbnb dans le cœur de l’agglomération, Max Guichard a alerté le conseil de métropole sur la situation des hôpitaux Saint-André et Robert-Picqué. Une intervention suivie d’un silence gêné de l’assemblée…

« Puisqu’il est question de la vie en centre-ville et de la capacité d’y maintenir les services essentiels pour ses habitants, permettez-moi de dire deux mots, monsieur le président, de l’annonce faite dans Sud-Ouest par la direction du CHU. Comme nous l’avions déjà évoqué içi, le directeur du CHU a en effet confirmé son intention de fermer les urgences de l’hôpital Saint-André, avant d’en venir à la fin d’autres services, comme la chirurgie.

Selon le CHU, il ne s’agit pas d’une fermeture mais d’un redéploiement. Seuls peuvent comprendre ce langage ceux qui comprenaient déjà qu’on pouvait parler de maintien de l’offre de soin à Robert-Picqué, alors que le projet Bahia acte le passage de 750 personnels de santé à 250. Je le dit avec une pointe d’ironie mais cela cache mal ma colère. Nous avons adopté ici une motion en mai 2016, qui portait l’idée du maintien de l’offre de soin pour un territoire du Sud de l’agglomération en très forte croissance démographique. Un certain nombre ici semble avoir oublié ce qu’ils ont voté en 2016.

Avec l’hôpital Saint-André, nous ne sommes géographiquement pas très éloignés et la pression démographique est aussi très forte. Il n’y a donc pas de redondance, comme semble le penser la direction du CHU, avec des urgences de Pellegrin qui sont elles saturées. Ces décisions coordonnées par l’agence régionale de santé (ARS) sont donc parfaitement inadmissibles. Les élus locaux doivent se mobiliser pour maintenir voire développer l’offre de soins publique sur l’agglomération. Nous serons pour notre part aux côtés des populations qui doivent se mobiliser pour défendre ces services publics essentiels. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *