Bassins à Flot: la charte anti-démocratique

Intervention de Vincent Maurin lors du dernier conseil de CUB sur l’adoption d’une charte de fonctionnement de la Maison du projet aux bassins à flot. Une charte qui fait encore la part belle aux promoteurs et entend interdire le débat politique… Un scandale dénoncé par le conseiller municipal communiste. Qui en a profité pour dénoncer les freins que met la ville de Bordeaux au développement de l’emploi industriel dans ce secteur.

Notre groupe s’est abstenu en octobre de l’année dernière sur la création de cette Maison du Projet. Nous avions notamment émis le souhait que « ce lieu fasse vivre, non seulement l’état des réalisations mais aussi et surtout les enjeux d’aménagement faisant encore débat et nécessitant de prolonger la concertation ».

Je ne ferais donc que deux observations. D’abord l’espace de concertation est bien mince. Et force est de constater que la ville joue la montre concernant les projets de re-développement industriel et que, malheureusement, la CUB lui vient en aide dans cette position attentiste. Plus les constructions d’immeubles en face des formes de radoub avanceront et plus il sera aisé à messieurs Juppé et Duchesne de nous expliquer l’incompatibilité des activités de réparation navale avec les grands hôtels et résidences de luxe alentours. Au final, si l’activité de réparation navale voyait le jour dans sa version rabougrie, il vous faudra, monsieur le maire, assumer dans votre bilan l’enterrement des formes de raboud.

Ensuite, nous ne pouvons que conclure de la Charte de fonctionnement qui nous est présentée, que personne ne souhaite que le débat se poursuive autour des Bassins à flot. En effet, sa lecture attentive nous apprend que « toute manifestation à caractère politique y sera interdite ». En dehors des associations donc, seuls les promoteurs immobiliers pourront organiser leurs petites réceptions ! Tout juste leur est-il interdit d’y signer des contrats… C’est un minimum.

Mais je m’interroge, monsieur le président sur la validité de cette charte. Puisque tout manifestation à caractère politique y sera prohibée, est-ce que cela signifie qu’aucun élu, de la majorité comme de l’opposition municipale, ne pourra s’y exprimer ? Sinon, que l’on m’explique quel type d’élu peut intervenir sur des sujets pareils sans faire de politique… Je suis curieux de voir ça ! Et curieux de voir comment, en pleine période électorale, cette disposition sera appliquée…
Et sur le fond, interdire le débat politique sur les projets en cours aux Bassins à flot est un acte lourd de sens.

Nous voterons donc contre cette délibération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *