Brazza: Limiter la taxe aux artisans

L’élu de Blanquefort Jacques Padie a interrogé le dernier conseil de CUB concernant la taxe d’aménagement sur le secteur Brazza à Bordeaux, qui passe de 20 à 10%. Il aurait fallu, a-t-il avancé, mieux cibler les activités artisanales pour les exonérer et laisser la taxe à 20% pour les autres opérateurs, et notamment les promoteurs immobiliers.PadieNous nous félicitons de l’orientation donnée dans ce secteur Brazza en matière d’activité économique. Comme dans le secteur des Quais de Floirac, il semble en effet que des orientations claires soient prises pour l’accueil dans de meilleures conditions des activités artisanales et de petite industrie, c’est une bonne nouvelle. C’est en effet du rôle de notre collectivité que de trouver les outils pour contrecarrer la flambée des prix qui a chassé ces activités des centres-villes. Il faudrait s’en inspirer dans le domaine du logement, en proposant par exemple l’expérimentation, sur la CUB, de l’encadrement des loyers.

Pour revenir sur Brazza, cette orientation nous convient. Pourtant, le choix de la diminution générale de la taxe d’aménagement a de quoi surprendre. Pourquoi en effet baisser ce taux pour tous les opérateurs sur Brazza alors que la délibération 65 que nous examinons aujourd’hui nous permettrait d’exonérer les seules activités artisanales de taxe d’aménagement ? Quel est le calcul le plus juste ? Faut-il faire baisser la taxe à 10% pour tous sur Brazza, y compris pour ceux qui produiront du logement ou des bureaux de standing ou ne valait-il pas mieux cibler les producteurs de logement social et d’activités productives, comme nous le permet le système d’exonérations facultatives de la taxe d’aménagement ?

Pour notre part, nous estimons que le niveau des investissements publics sur la rive droite justifiait amplement l’application d’une taxe spéciale de 20%. Nous restons  sur cette position et proposons de revoir les exonérations facultatives de la délibération 65 afin de favoriser réellement l’implantation d’activités artisanales sur notre agglomération.

Nous votons contre cette délibération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *