Cofinoga: 98% de grévistes pour changer la logique.

 98% de grévistes ce lundi matin devant les barrières du site de Cofinoga à Mérignac. Venus à leur rencontre, les élus communistes de la CUB (Max Guichard, Claude Mellier et Joël Girard) et du département (Jean-Jacques Paris) ont apporté leur soutien et constaté la détermination de ces salariés, souvent des femmes, qui découvrent la force du nombre. Voici la déclaration qu’ils y ont distribué.

 La crise c’est eux, la solution c’est nous tous !

Bientôt deux mois que la direction de Cofinoga a annoncé son intention de supprimer 433 postes dans votre entreprise dont une immense majorité sur votre site de Mérignac. Deux mois pendant lesquels les militants communistes et leurs élus ont voulu être à vos côtés pour préserver l’emploi. Parce que nous ne pensons pas, comme l’a dit Philippe Lemoine dans la presse économique en février, que votre travail puisse être qualifié de « frais généraux ».

C’est de la valeur créée par votre travail quotidien et collectif que pourra venir le salut de Cofinoga. C’est d’autant plus vrai que, en 2010 comme en 2011, votre travail a permis à Cofinoga de réaliser encore de confortables bénéfices ! Et si réorienter l’activité de Cofinoga s’avère utile, peut-être pour aller vers des activités de crédits utiles aux consommateurs, cela ne pourra pas se faire sans vous ! Et puisque monsieur Lemoine se félicitait que « les actionnaires ont totalement approuvé (son) plan de redressement », qu’ils se l’appliquent alors à eux-mêmes !

Chaque fois qu’ils nous parlent d’économies et de leurs difficultés, les militants communistes et leurs élus n’oublient pas deux chiffres : 524,6 milliards d’euros de profits pour Galeries Lafayette en 2010, 7,8 milliards pour BNP la même année ! Car cet argent, c’est le fruit de votre travail !

 

Très nombreux devant leur entreprise ce lundi, les salariés de Cofinoga et leurs représentants ont aussi été invités à venir s'exprimer au grand meeting du Front de gauche, samedi 17 mars à Bordeaux-Lac avec Marie-George Buffet.

Depuis deux mois, l’ensemble des élus locaux se sont mobilisés pour vous soutenir. C’est un point d’appui essentiel pour votre lutte. C’est dans cet esprit que le groupe des élus communistes à la CUB a déposé, le 17 février dernier, un amendement à la motion proposée. Une condamnation morale de la direction de Cofinoga et de ses actionnaires n’aurait été utile en rien. En faisant ajouter l’exigence d’une table ronde avec le préfet et vos représentants syndicaux, l’exigence d’un moratoire sur le plan social et l’objectif de ZERO LICENCIEMENT, les élus communistes à la CUB ont souhaité mettre des outils à la disposition de votre lutte. C’est dans ce sens, en cherchant à maintenir le rassemblement le plus large possible, qu’ils continueront d’agir.

C’est pourquoi aussi nous nous félicitons que l’intersyndicale réunie ait appelé à ces mouvements que vous avez le courage de suivre. C’est par votre lutte, avec le soutien des élus et des citoyens que nous ferons reculer les plans injustes de Cofinoga et BNP-Paribas. Nous disons d’ailleurs à ces directions de prendre garde. Au Sénat, Eric Bocquet, rapporteur communiste de la commission d’enquête sur les paradis fiscaux a annoncé que les dirigeants de BNP-Paribas seraient bientôt convoqués. « BNP-Paribas est en tête de classement des entreprises ayant des entités dans le paradis fiscaux », a-t-il déclaré !

Le climat social ne s’est pas apaisé sous prétexte de campagne électorale. Au contraire, partout en France et en Aquitaine, les salariés revendiquent. Parce que ce monde où se sont toujours les salariés qui doivent se serrer la ceinture pour maintenir les profits des grands groupe, devient trop insupportable ! C’est ce qu’ont dit les salariés en grève du transporteur GT Logistiques à Tarnos, mais aussi, plus près de chez nous, ceux de Dassault à Mérignac et ceux de Cdiscount à Cestas.

Nous sommes donc une force inestimable, qui a des atouts : la détermination, la solidarité et l’unité ! Félicitations pour votre combat, vous savez pouvoir compter sur le soutien et la mobilisation des communistes et de leurs élus auprès de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *