Collectivités: il faut sauver l’ambition sociale et les services publics

Le conseil de CUB de ce 17 juin a été l’occasion de l’exposé du compte administratif 2013. Claude Mellier a répété l’approbation du groupe communiste sur les grands objectifs en matière de transports et de logement. Mais elle a une fois de plus dénoncé l’impasse dangereuse dans laquelle nous entraîne la politique austéritaire.Claude Mellier

Ce compte administratif se rapporte à un budget 2013 dont nous avions approuvé les principales ambitions. Le résultat est là, avec plus de 483 millions d’euros d’investissements mandatés dont près de 45% dans le seul secteur des transports, 20% pour l’entretien des routes et 11% pour la politique du logement. Ce sont des priorités de la vie quotidienne de nos concitoyens et nous sommes avec ces thèmes au cœur des compétences de la CUB.

Voilà pourquoi nous nous étions aussi inquiétés des perspectives de court terme liées aux politiques nationales. La loi d’affirmation des métropoles donne en effet des compétences nouvelles à notre établissement, tout en poursuivant la politique d’étouffement de ses moyens. Plus qu’une aberration, comme l’a fort justement souligné le président du conseil général à propos de la suppression des départements, il s’agit d’une véritable « incitation à tourner le dos aux missions essentielles de nos collectivités locales et à confier aux appétits du marché des missions primordiales de service public ». Nous refusons cette logique.

D’autant que c’est une logique injuste qui fait peser l’effort de solidarité d’abord sur les ménages puisque ce sont maintenant 85% des produits fiscaux de la CUB qui reposent sur leurs épaules, contre 15% pour les entreprises en direction de qui les aides publiques continuent pourtant d’affluer. Nous avons ainsi bien noté que les dépenses d’investissement consacrées au développement économique ont augmenté de 215% en une année. Augmentation qui est évidemment liée aux engagements liés au grand stade de Bordeaux Lac dans un rapport déséquilibré avec les partenaires privés. Mais nous avons bien observé que cette ligne augmente aussi hors effet Grand Stade.

Ce qui pourrait paraître contradictoire avec l’alerte lancée par les entreprises du secteur des travaux publics qui ont récemment exprimé leurs vives inquiétudes concernant les perspectives économiques. On ne peut pas en effet aligner les plans de restriction budgétaire à tous les étages et ignorer les conséquences de ceux-ci au niveau de l’emploi. C’est d’ailleurs une députée socialiste, rapporteur du budget à l’Assemblée nationale, qui affirmait en début de semaine que le plan d’économie national pourrait se traduire par la perte de 250 000 emplois d’ici 2017.

Une logique injuste à laquelle ce conseil de CUB vient d’ajouter  l’augmentation des tarifs de transports alors même que leur gel en 2013 n’a pas empêché une progression de 5% des recettes tarifaires de TBC. Nous nous opposons à cette politique là.

Nous aurons donc l’occasion, lors du débat budgétaire, de revenir sur ces éléments qui relèvent évidemment de la politique nationale mais aussi, nous venons de le voir, de choix locaux. Et notre groupe formule le souhait que les forces de gauche fassent front contre cette politique nationale anti-sociale, anti-économique et anti-démocratique.

Un dernier mot enfin, Monsieur le Président, pour saluer le très bon taux de mandatement révélé par ce compte administratif (63,5%). Plus qu’un élément de bonne gestion, nous y voyons pour notre part le fruit de l’engagement sérieux et constant des agents du service public que certains aiment à montrer du doigt devant les caméras de télévision. Les investissements réalisés par notre établissement sont d’un niveau exceptionnel mais ils ne sont possibles que grâce à ces agents de la fonction publique territoriale et aux conditions de travail qui sont mises à leur disposition. C’est un élément que nous ne manquerons pas non plus de rappeler lors du prochain débat budgétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *