Construction navale: un geste important rive droite. Qui en appelle d’autres.

Une entreprise qui fonctionne bien et embauche ! Le cas de Construction navale de Bordeaux (CNB) est scruté de toutes parts. Une délibération du conseil de CUB a permis le 28 juin de vendre des terrains à cette entreprise pour développer son activité. Une délibération évidemment soutenue par les élus communistes. Vincent Maurin a quant à lui regretté que ce soutien à la filière nautique ne se matérialise pas par des changements de plans de la Ville de Bordeaux sur les Bassins à Flot.

« Notre groupe votera évidemment cette délibération, en regrettant seulement que cette opération se réalise au détriment des infrastructures ferroviaires, qu’il faudrait, selon nous, pourtant renforcer dans ce secteur, à la fois pour le fret et pour un prochain TCSP rive droite-rive gauche.

Un mot très rapide, Monsieur le Président, pour nous féliciter de cette opération qui sert le développement de l’emploi sur notre agglomération. Ayant participé à la table ronde de la conférence économique et sociale sur la filière navale, le 3 juin dernier, je peux témoigner de la qualité des projets de la société de Construction navale de Bordeaux.

Cette conférence a en effet mis en valeur la force des projets, à la fois de construction et de déconstruction navale sur notre agglomération. Le rôle de facilitateur que joue notre établissement dans le cas de CNB est salutaire alors que, de l’autre côté de la Garonne, la ville de Bordeaux joue elle un rôle de ralentisseur des projets liés à l’activité de Refit. Ceci a été plus que flagrant lors de la journée du 3 juin. Cette attitude de la majorité municipale de Bordeaux qui consiste à refuser d’adapter ses plans pour faire place à un projet porteur de plusieurs centaines d’emplois, n’est pas à son honneur.

Enfin, comme je l’ai fait lundi en conseil municipal auprès du maire de Bordeaux, je vous demande Monsieur le Président, d’étudier avec les autorités du Port, la possibilité d’aménager un véritable terminal de croisières sur Bordeaux.

Des opportunités existent, comme entre les hangars 15 à 19 de Bordeaux.

Nous continuerons pour notre part de soutenir les projets de développement de l’emploi et en particulier de l’emploi industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *