Contre les expulsions locatives: Mesdames et messieurs les maires, engagez-vous !

Après une intervention restée sans réponse en conseil de CUB, Max Guichard vient de faire parvenir un courrier à tous les maires de l’agglomération afin qu’ils prennent des arrêtés anti-expulsion. Un appel à la mobilisation de tous contre ces pratiques indignes. Un appel qui sera relayé pour les élus communistes de toutes les villes de la CUB. Pour qu’un toit reste un droit !

Cher collègue, monsieur le Maire,

Le groupe des élus communistes et apparenté à la CUB a interpellé le conseil du 16 mars dernier au sujet de la reprise des expulsions locatives. Depuis le 15 mars dernier, en effet, il est de nouveau permis de mettre des familles entières à la rue pour la raison qu’elles ont dû faire un choix entre se nourrir, payer l’essence pour se rendre au travail ou payer le loyer ! Cette pratique est injuste, inhumaine, indigne d’un pays comme le notre. Elle l’est d’autant plus quand la crise frappe si durement nos concitoyens : la moitié des ménages girondins ne peuvent plus mettre plus de 400 euros par mois dans leur loyer.

Afin de protéger ces familles en danger, nous avons donc proposé que des arrêtés anti-expulsion soient pris dans toutes les villes de notre agglomération. Si personne n’a remis en cause le bien fondé de cette démarche, quelques voix se sont élevées pour critiquer son caractère exclusivement « symbolique ». La politique est pourtant aussi affaire de symboles. Prendre de tels arrêtés, c’est commencer à mener le combat et s’inscrire dans le rapport de forces.

Bien sûr, prendre des arrêtés anti-expulsion ne suffira pas. Il faudra, comme l’ambitionne le président de la CUB, faire un effort considérable de construction de logements et notamment de logements sociaux. Notre groupe pèsera de tout son poids pour que cette ambition se traduise par une proportion très importante de logements sociaux dans chaque opération.

Mais nous avons aujourd’hui l’occasion d’apporter notre pierre à la nécessaire élimination de la pratique de l’expulsion locative. C’est pourquoi nous insistons auprès de vous pour que vous fassiez adopter par votre conseil municipal un arrêté anti-expulsion. Vous trouverez évidemment le soutien des élus communistes et remettrez surtout de d’humain dans notre République.

Pour le groupe des élus communistes et apparentés à la CUB,

Max Guichard.

Dans le programme "L'Humain d'abord" (http://www.pcf.fr/18541), le Front de gauche et son candidat à la présidentielle Jean-Luc Melenchon proposent un plan d'urgence de construction de 200 000 logements sociaux par an pendant 5 ans et l'objectif qu'aucun ménage ne débourse plus de 20% de ses revenus dans le logement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *