Courir, oui. Mais pas pour Lagardère !

Comme chaque année maintenant, la Métropole est appelée à subventionner l’ASPTT pour sa participation à l’organisation du Marathon. Par la voix de Odile Blein, le groupe communiste a exprimé son soutien aux événements sportifs mais aussi son rejet de la financiarisation de ceux-ci.

Nous ne nous opposerons pas à cette subvention à l’ASPTT-Stade Bordelais. Comme d’autres ici, nous avons des critiques à émettre sur le modèle économique de ce marathon. Mais si un élément n’est pas contestable, c’est l’implication de cette association sportive qui est ici bien plus à sa place que des grands groupes financiers comme Lagardère.

Comme pour les autres grands évènements sportifs, dont l’Euro de football, nous considérons que l’aspiration à participer à des évènements sportifs et populaires est dévoyée par des modèles économiques qui font la part belle aux profits au détriment de la pratique sportive quotidienne et populaire.

Nous voyons dans le monde du football, comme du rugby aujourd’hui, les dégâts provoqués par ces montages financiers. Pour le marathon, bien plus réfléchi comme un outil d’attractivité de la Métropole que comme un évènement populaire, cela conduit notamment à des tarifs d’inscription exorbitants.

Voilà pourquoi nous nous abstiendrons sur cette délibération, en formulant le vœu que les délibérations à venir donnent plus d’éléments sur le montage financier complexe qui est à l’œuvre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *