Culture: aider la création, ce n’est pas subventionner ceux qui ont déjà beaucoup

Michèle Iste a pris la parole lors du conseil de CUB de ce 1er Mars pour regretter que les subventions accordées aux compagnies de cirque de passage ou installées sur Bègles soient plus grosses pour les plus gros. Le groupe communistes et apparentés s’est abstenu sur ce dossier.

 

Cette délibération provoque chez nous, monsieur le président et chers collègues, une grande perplexité. Les projets liés au cirque sur la ville de Bègles sont en effet d’une grande qualité et puisque notre établissement a pris une part de compétence culturelle, ils méritent amplement notre soutien.

Nous nous interrogeons cependant sur la nature de ce soutien. Sur 85 000 euros en effet, 60 000 euros sont exclusivement consacrés à la venue cet été de la compagnie Zingaro. C’est-à-dire que 25 000 euros pour toutes autres compagnies qui subissent déjà des baisses de subventions d’autres institutions comme la Région.

Spectacle de grande qualité, connu et reconnu, nul doute que cet évènement connaîtra un immense succès. Succès qui sera autant assuré par la qualité du spectacle que par la publicité médiatique et institutionnelle qui en sera faite. Et ce malgré un prix d’entrée à 38 euros qui n’a lui, rien d’attractif.

Nous ne pouvons qu’en conclure que notre agglomération est entrée dans la guerre des territoires pour attirer les évènements prestigieux. C’est cette logique qui conduit la ville de Marseille à subventionner, dans un tout autre domaine culturel, un concert de David Guetta.

Ce n’est pas notre conception de l’aide à la création culturelle. Ne souhaitant pas nous opposer au nécessaire subventionnement des autres projets circassiens, nous nous abstiendrons sur cette délibération.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *