Culture: contre la politique du guichet !

 Après le vote à l’été 2011 du partage de compétence culturel entre la CUB et les 27 communes, voici venir les demandes de subventions… Une dizaine de nouvelles subventions pour près de 200 000 euros. Où l’on se rend compte qu’ouvrir un guichet de subvention ne permet pas de construire une politique culturelle d’agglomération. Intervention de Jean-Claude Galan.

 

Après le vote l’été dernier sur la prise de nouvelles compétences, voici donc les nouvelles manifestations culturelles qui sont soumises à subvention de notre établissement. Nous n’interviendrons pas sur le contenu de chacune d’elles puisque, comme cela nous a été stipulé en commission préparatoire à ce conseil, elles ont été intégrées aux contrats de co-développement de chaque ville et sont donc quasi-indiscutables. C’est comme une simple formalité qu’on nous demande donc aujourd’hui d’approuver une dizaine de nouvelles subventions pour un total de 200 000 euros…

 

Nous pourrions disserter sur ce que certains aiment nommer « Nouvelle gouvernance ». Mais nous souhaiterions surtout vous interroger sur le sens de cette nouvelle compétence qui se résume pour la CUB à la création d’un nouveau guichet sans recette nouvelle et sans non plus de pouvoir de décision d’une quelconque orientation culturelle sur l’agglomération ?!

 

Encore une fois, ce n’est pas le caractère culturel de ces manifestations qui est en cause mais la porte ainsi ouverte au dessaisissement consenti par les communes de cette compétence. Et nous avons bien compris que non seulement ces subventions ne sont qu’une première étape pour le domaine culturel mais, qu’en plus, les communes pourraient se voir également délestées de leur compétence en matière de politique sportive. Ce n’est pas notre conception de la commune dont nous préférerions voir les pouvoirs et donc ceux des élus du peuple, renforcés.

 

Enfin, puisque ces 200 000 euros ne sont qu’un premier pas, nous sommes en droit de nous interroger sur les financements nouveaux que compte trouver la CUB. Alors que les dotations d’Etat baissent (en direction de nos collectivités comme d’ailleurs celles allouées aux acteurs culturels), notre établissement fait le choix de taxer à minima le monde économique et donc de se retrouver dans une situation délicate à terme. Nous faisons donc le choix de nous abstenir sur l’ensemble de ces subventions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *