Dematérialiser, pourquoi pas. Mais sans déshumaniser.

Depuis cet été, les communes de la Métropole ont la possibilité de faire passer une partie des demandes de titre de transports gratuits, par Internet. Une mesure qui pose question si elle déshumanise le travail des centres communaux d’action sociale (CCAS) mais qui peut aussi faciliter la vie aux demandeurs. Pour le groupe des élus-es communistes, Max Guichard a surtout estimé qu’il fallait être vigilant sur les moyens humains à disposition des CCAS.

« En toute circonstance, nous estimons qu’il faut privilégier le contact humain afin de développer le lien social dans notre société. De ce fait, nous partageons les inquiétudes que d’autres viennent d’émettre sur cette absence de lien avec cette simple dématérialisation.
Cependant, nous ne sommes pas non plus pour alourdir les démarches administratives de certains de nos concitoyens qui parfois sont ballottés d’un service à une autre.
Il nous semble que, sur cette question, il faut laisser le choix, soit du passage au CCAS, soit du règlement par internet.
Il est en tout cas un argument que nous ne pouvons entendre, c’est celui du manque de personnel. Vous connaissez notre attachement au service public, nous pensons qu’il faut donner les moyens aux CCAS de fonctionner.
Nous voterons donc pour cette délibération. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *