Plus de démocratie pour plus de services publics

JC GalanLa chambre régionale des comptes vient de rendre un rapport sur la gestion de la CUB entre 2006 et 2012. Sans grande surprise, ce rapport se conclut par un plaidoyer en faveur de la constitution d’une Métropole bordelaise. Reprenant quelques éléments instructifs du raport, le communiste Jean-Claude Galan arrive à une conclusion bien différente…

« Ce rapport appelle évidemment quelques remarques de notre part. Sur la fiscalité des entreprises d’abord. Après avoir stagné jusqu’en 2010, le produit de la taxe professionnel a été dynamité par la réforme Fillon-Sarkozy. Et la chambre régionale avait elle-même alerté, dans le rapport dont nous avons débattu l’année dernière, sur le risque d’un transfert de la pression fiscale vers les ménages. Ce transfert s’est en réalité déjà produit puisque, nous l’avons évoqué le mois dernier, ce sont déjà les petites entreprises, les commerçants et artisans qui font les frais de cette réforme.

Seconde remarque, elle concerne évidemment les frais de personnels. D’abord, comme les magistrats de la chambre régionale, nous nous interrogeons sur le niveau particulièrement élevé de certaines rémunérations. Et nous dénonçons le recours abusif aux contrats.

Quant aux effectifs, on sent la chambre régionale sensible à ce sujet, même si elle peine à fournir de véritables arguments à ceux qui ici rêvent de dégraissage. Car l’augmentation des effectifs de la CUB est bien légitime, au regard de l’accroissement démographique observé et attendu. Il l’est aussi au regard des élargissements de domaines de compétence acceptés par ce conseil et de ceux à venir. Il l’est surtout eu égard au besoin d’une consolidation des services publics dans une période de crise durement vécue par nos concitoyens.

Enfin, nous notons la préférence de la chambre régionale des comptes pour la création rapide d’une métropole, afin de mettre fin aux nombreuses dépenses hors-compétence. Pour notre part, nous préférerions prendre l’avis des citoyens. C’est pourquoi nous demandons l’organisation d’un référendum sur les bouleversements démocratiques prévus par l’acte 3 de décentralisation. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *