Expulsion locatives: Reste 26 maires à convaincre !

Au nom du groupe des élus communistes et apparentés de la CUB et en tant qu’adjoint au maire de Cenon, Max Guichard tient à se féliciter de la décision d’Alain David qui a pris ce 22 mars un arrêté anti-expulsion dans sa ville.

Cette décision fait suite à la sollicitation du groupe des élus communistes qui, le 20 mars dernier, a écrit à tous les maires de l’agglomération afin qu’ils prennent des arrêtés de ce type pour s’opposer à une pratique dont tout le monde s’offusque en période hivernale mais qui n’en a pas moins augmenté de 26% en 10 ans.

Le geste du maire de Cenon est fort par sa portée symbolique et il est un signe encourageant dans la volonté de mener la bataille pour le logement décent. Il reste malheureusement aujourd’hui un acte isolé alors même que 19 des 27 villes de l’agglomération sont dirigées par des maires de gauche. Nous invitons donc toujours l’ensemble des maires de la CUB à suivre cet exemple. Et nous renouvelons notre exigence que, pour lutter véritablement contre la précarité et le mal-logement, chaque opération d’aménagement sur notre agglomération porte 50% de logements sociaux et très sociaux.

7 février dernier, au plus fort de la vague de froid, les élus communistes de la CUB tenaient conférence de presse sur le chantier GINKO pour exiger plus de logements sociaux. La vague de froid est passée mais l'exigence reste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *