Industrie: soutenir l’industrie, ce n’est pas subventionner les grands groupes.

A Mérignac et au nom du soutien à l’industrie, la CUB ne trouve rien de mieux que de subventionner la construction d ‘un centre d’affaires à destination des grands groupes de l’aéronautique et de la défense. Une logique d’aide publique qui a échoué jusqu’à présent et qui est à l’opposé du véritable soutien à la réindustrialisation qui pourrait être mis en oeuvre, s’appuyant notamment sur un impôt économique plus juste et assurant une meilleure redistribution sur le territoire. Voici l’intervention sur ce sujet de Max Guichard.

Vous savez, monsieur le président et chers collègues, que notre groupe est particulièrement attaché au soutien de l’activité industrielle sur notre territoire. J’ai moi-même participé à une délégation qui a étudié ce sujet, la semaine dernière à Bilbao. Voyage qui a mis en évidence que des marges de manœuvres existent pour le soutien des PME et particulièrement des PMI en cœur de villes. Cela correspond tout à fait à l’idée que les élus communistes se font d’un développement économique en même temps qu’écologique et social de nos quartiers. C’est par exemple pour cela que mon camarade Vincent Maurin bataille depuis si longtemps à contre-courant pour la réindustrialisation des Bassins à flot.

Vous comprendrez donc que nous ne pouvons pas approuver cette délibération qui vise à ajouter au programme (déjà contestable) de Technowest, l’aménagement d’un centre d’affaires au service des grands groupes de l’aéronautique et de la défense. Le développement industriel de notre agglomération exige de rompre avec cette posture qui consiste à subventionner les grands groupes au nom de la compétitivité des territoires voire de la baisse du coût du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *