La CUB mérite d’avoir enfin cette grande salle de spectacles

 

Après l’échec du montage 100% commercial de l’Arena à Floirac, le conseil de communauté du 13 juillet examinait un nouveau projet. Porté par la CUB, ce projet fait encore trop la part belle aux opérateurs privés. Mais face à l’urgence de la construction d’une grande salle de spectacle sur la CUB et devant l’impasse législative en matière de compétences, le groupe des élus communistes a voté. Explications de vote par Jean-Claude Galan.

La question de la grande salle de spectacles se pose depuis de nombreuses années sur notre agglomération. Nous pouvons dire sans provoquer aucun cri dans cette assemblée que nous avons un vrai retard par rapport à l’ensemble des grandes villes de France, voire de villes moyennes. Nous avions dès 2008 exprimé notre accord sur la construction d’une telle salle, même si nous ne partagions le choix de laisser cette réalisation à un opérateur privé. L’échec de ce dernier a rebattu les cartes, et nous appelle aujourd’hui à prendre une nouvelle décision.

 

Les auditions ont été à mon sens quelque peu biaisées. En effet la boussole des deux personnes qui ont été auditionnées, est avant tout la rentabilité d’une telle salle, et donc de leur « business plan » et non la réponse aux besoins des populations.

Pour notre part seul cet aspect guide notre décision. Cela ne veut pas dire que nous fassions fi du contexte existant et de la guerre que se livre les tourneurs et producteurs, tout au contraire. Mais nous refusons d’abdiquer devant la seule logique de l’argent dans le monde du spectacle, de la culture et du sport. Cet état de fait peut et doit être changé.

C’est bien pour cette raison que nous défendons depuis le début une conception de salle 100% publique. Nous regrettons que la législation actuelle ne permette qu’un montage qui favorise cette construction à l’échelle de l’agglomération sans que notre établissement prenne l’ensemble de la compétence culture.

 

 Pour ce qui concerne la jauge de la salle, il nous semble nécessaire d’avoir une vision à long terme. En effet si nous construisons une telle salle, c’est pour répondre aux besoins immédiat de nos concitoyens mais également pour les 40 années à venir. Quand nous nous inscrivons dans la perspective d’une agglomération millionnaire, il faut également y prévoir une telle salle, donc, la jauge de 10 000 nous semble nécessaire.

 

Enfin dans une logique de rééquilibrage des grands équipements sur notre agglomération nous approuvons sans réserve la proposition de Floirac.

Voilà les quelques remarques que voulait émettre notre groupe sur ce dossier en regrettant encore le montage juridique qui est proposé. Malgré cela nous voterons pour.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *