La Jallère: un trait d’union avec la ceinture maraîchère

Encore dans les cartons de la ville de Bordeaux, le projet de la zone de la Jallère, à Bordeaux-Lac, peut inquiéter s’il s’agit de « bétonner » cette zone humide aujourd’hui peu entretenue. Le conseil du mois d’avril a simplement validé une étude de faisabilité de projets d’agriculture urbaine sur le secteur. Un aspect du projet que le groupe communiste a soutenu, par la voix de son élue en charge de l’urbanisme, Odile Blein :

« Un mot simplement pour dire notre appréciation positive sur ce dossier. Nous notons que les projets d’urbanisation sur le secteur prendront en compte la contrainte des zones humides qui, avec ce projet d’agriculture urbaine, peut devenir un atout. Évidemment, comme nos collègues écologistes, nous serons attentifs au respect des engagements sur ces zones humides.

Mais voyons aussi tout le potentiel de ce secteur aujourd’hui délaissé et qui peut, si les études le confirment constituer un véritable trait d’union entre la ville centre et sa traditionnelle ceinture maraîchère. En ces temps de débats souvent difficiles sur l’acceptation de la densification, ce projet peut prendre tout son sens en valorisant une zone naturelle en ville.

Être enthousiaste n’empêche cependant pas d’être lucide. Trop de projets d’agriculture urbaine sont loin de tenir leurs promesses écologiques, notamment quand il s’agit d’agriculture hors sol fortement consommatrice d’engrais. Ce sera aussi un point de vigilance.

Nous attendons donc les résultats de ces études avec impatience et votons évidemment pour cette délibération. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *