Ligne de ceinture: des premiers pas à confirmer

Max Guichard est revenu lors du dernier conseil de CUB sur la signature de nouveaux marchés d’études pour le shéma des déplacement sur l’agglomération (SDODM). Un marché approuvé par les élus communistes, qui le lisent comme une toute première étape avant la revitalisation de la ligne de ceinture ferrée.

« Cette délibération fait suite au vote que nous avons effectué sur le SDODM. Lors de ce vote nous avions une nouvelle fois soutenu l’idée que pour répondre aux besoins de déplacements circulaires sur notre agglomération il fallait avoir de grandes ambitions pour la ligne de ceinture.

Il semblerait au vue des déclarations des uns et des autres que cette proposition prenne enfin corps dans les projets de la CUB et des candidats.

Nous ne pouvons que nous en féliciter, d’une part parce qu’à l’occasion – il faut bien le dire – nous aimons bien avoir raison , mais surtout parce que nous en sommes convaincus, elle répond à une urgence de nos concitoyens.

Mais pour une réussite complète nous insistons sur le fait qu’il faut réfléchir à de nouvelles haltes comme celle de Arlac, et donc rouvrir la gare de la Médoquine, qui pourrait devenir un véritable pôle multimodale.

Voilà mes chers collègues, en espérant que dans six ans, un autre élu communiste ne soit pas obligé de faire cette même intervention, les mots finiraient par nous manquer. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *