Logement d’urgence: des propositions

Le maire de Lormont, vice-président métropolitain sur les questions de logement, a présenté un plan ambitieux pour le développement de l’hébergement d’urgence. Il faudra, pour le concrétiser, beaucoup plus de volonté politique dans les communes. Pour le groupe communiste, Odile Blein a fait des propositions sur ce sujet majeur d’une grande agglomération.

« Nous pouvons saluer dans ce dossier l’engagement du vice-président Jean Touzeau et des services métropolitains. La façon dont nous accueillons les populations les plus fragiles est évidemment un marqueur de l’état de notre société. Force est de constater que ce marqueur n’est aujourd’hui pas très reluisant. L’expulsion des sans-abris réfugiés dans l’ancien EPHAD de l’Alouette ajoute à ce sombre tableau. On peut comprendre que la mise en sécurité commande de ne pas laisser s’installer certains squats. Mais la question est toujours la même. Quelles solutions de relogement pérenne offre-t-on à ces familles ?

Pour revenir à la délibération, le nombre de communes véritablement volontaires à s’inscrire dans ces processus est visiblement trop faible, sinon les dossiers avanceraient autrement plus vite. Ainsi, la délibération présentée ne précise pas de calendrier de réalisation des objectifs et pour cause, trop d’incertitudes planent sur la volonté politique de faire avancer certains dossiers.

Nous réitérons donc deux propositions formulées récemment :

  • D’abord d’inscrire dans le règlement d’intervention de la Métropole que chaque grande opération d’aménagement comporte au moins une structure d’accueil d’urgence pour les populations fragiles, ce qui intègre aussi bien les réfugiés que les sans domicile fixe, les femmes victimes de violences ou les jeunes en grande précarité.
  • Que le premier acte de cette règle soit concrétisé sur la ZAC Bastide Niel où les acteurs associatifs de Darwin, dont Emmaüs, ont déjà l’expertise concrète avec l’accueil dans les Tetrodons. Ce serait un acte fort de proposer à Emmaüs de pérenniser sur place cet accueil et d’en faire une identité existante du futur quartier Bastide Niel. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *