Logement social: la CUB peut et doit foncer, maintenant !

La SPL Fabrique Metropolitaine va ouvrir ses chantiers d’accompagnement de la construction de 50 000 logements autour des axes de transports collectifs. Jean-Claude Galan a tenu à rappeler que le soutien du groupe communiste à la création de cette SPL a un sens précis: celui du volontarisme pour aller au plus près des besoins de la population. C’est à dire d’aller vers 50% de logements sociaux dans les grandes opérations d’aménagement. 

Lors du dernier conseil de communauté, nous nous étions félicités des programmations de logements sociaux à l’horizon 2014. Mais, comme un certain nombre de nos collègues ici présents, nous avions pris soin de souligner le décalage persistant entre l’offre de logements vraiment sociaux sur l’agglomération et les revenus des habitants. Nous rappelons encore une fois qu’un ménage girondin sur deux ne peut pas mettre plus de 400 euros dans un loyer mensuel et 75% des demandeurs de logements sociaux sont éligibles aux PLUS. Et ce n’est pas l’augmentation du SMIC annoncée, qui sera bien maigre face à la hausse des charges comme le gaz, qui donnera de l’air à nos concitoyens

 C’est dire les efforts qu’il nous reste à fournir. Et si notre groupe s’est déclaré dès le départ favorable à la constitution de cette société publique locale (SPL), c’est entre autre dans le but d’impulser une politique claire et très volontariste en faveur du logement social, pour tendre enfin vers les 50% pour les grosses opérations. Ce doit être notamment le cas dans les opérations bordelaises, comme Euratlantique dont nous venons de parler. Car précisons que, si la majorité municipale de Bordeaux a peur de voir se créer des « ghettos » sur son territoire, la réalité est aujourd’hui que le contribuable de l’agglomération a été pénalisé de près d’1,2 million d’euros à cause du non-respect par des villes comme Bordeaux de la loi SRU qui impose 20% de logements sociaux par territoire. Et on n’ose imaginer ce que seront ces chiffres une fois que le nouveau gouvernement aura fait passer ce taux à 25 ou 30%.

Il est donc temps d’agir et nous estimons que la SPL doit être un outil pour cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *