Pas d’argent public pour les privés de l’armement !

Pour la deuxième fois en 6 mois, la CUB est sollicitée pour financer des rendez-vous d’affaires liés au marché de l’armement. Inacceptable pour le groupe des élus communistes qui, par la voix de Claude Mellier, a dit son attachement au caractère public de l’industrie liée à la défense.

« En septembre 2011, la CUB était sollicitée pour le meeting de « l’Européan défense » pour 40 000 euros de subvention. Aujourd’hui, une nouvelle délibération propose une subvention de 75 000 euros sur 820 000 de budget prévu pour une manifestation intitulée «AERO DEFENSE SUPPORT SHOW EUROPE ». En clair : SALON DE MAINTENANCE OPERATIONNELLE AERONAUTIQUE DE DEFENSE.

Derrière ce titre très attractif, se dessine une grande manifestation où plus de 1 000 acteurs de ce secteur doivent se réunir pour, je cite : « Un grand rendez-vous d’affaires à vocation commerciale et technologique ». Si l’on y ajoute le titre évocateur du site Internet d’ AERO -DEFENSE annonçant l’initiative, avec le slogan : « … un marché annuel de 10 milliards d’euros à conquérir … »  ! On comprend mieux pourquoi les grands groupes de ce secteur si florissant osent parler de show et peut -être même de « chaud devant», car l’enjeu est de taille. Octroyer autant de fonds publics relève de l’indécence.

La maintenance du matériel militaire doit rester sous contrôle de l’Etat. Rappelons-nous du triste exemple de la Sogerma dépossédée d’un secteur de sa production par le gouvernement de l’époque au profit de la société privée OGMA, sous traitante, qui s’est révélée largement incompétente, entraînant dans sa chute l’avenir de centaines de salariés.

Enfin, en tant que défenseurs de la Paix en France et dans le monde, nous préférons voir l’argent public utilisé à une logique de coopération et non de concurrence internationale. L’exemple de la Grèce qui, malgré son chaos financier, reste le 3ème acheteur mondial d’armement, n’est pas fait pour nous rassurer ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *