Un logement pour tous: vite, le conventionnement des logements !

Le conseil de CUB du 15 novembre a délibéré sur le Programme d’intérêt général (PIG) intitulé « Un logement pour tous au sein du parc privé de la CUB« . Il s’agit de déployer des moyens conséquents pour s’attaquer au logement insalubre sur l’agglomération et donc, déployer des aides en direction des occupants et des propriétaires en difficulté. Vincent Maurin a exprimé la position du groupe communiste sur ce sujet.

Nous partageons tout à fait les objectifs de ce programme. Ils répondent à l’incongruité qui fait qu’alors que 60% des habitants de la CUB ont des revenus inférieurs aux plafonds exigibles pour les logements sociaux, près de 80% des logements de la CUB sont des logements privés, de l’habitat dit « libre ».  Libre de se dégrader sans que personne n’ait les moyens de les rénover, libre de voir leurs loyers s’envoler sans que les conditions d’habitat ne soient dignes.

Avec ce programme d’intérêt général, la collectivité reprend donc en quelques sortes la main sur l’habitat dans l’agglomération.  La CUB joue donc son rôle d’organisation de la solidarité.

Nous pouvons en témoigner par l’expérience que nous en avons dans le centre de Bordeaux, cette démarche nécessite néanmoins un lien particulièrement fort avec les élus et acteurs sociaux, une démarche de concertation permanente et une grande transparence.

Mais c’est une démarche qui peut porter ses fruits en aidant à la production de logements conventionnés dans des quartiers qui le nécessitent et en accompagnant des propriétaires qui sont souvent surtout propriétaires de leurs dettes…

Favorables à des engagements plus forts encore de notre établissement en matière de logement social, nous voterons donc pour cette délibération. Mais nous l’assortirons de réserves. Ces démarches doivent en effet servir le logement véritablement social et sortir les familles de la précarité. C’est un point de vigilance permanent.

Raison pour laquelle nous nous abstenons sur la délibération qui concerne le PAE de Pessac le Pontet. En 2010 déjà, nous considérions insuffisants les 26% de logements sociaux dans cet éco-quartier. L’augmentation du nombre de logements qui y sont prévus (+8%) n’est hélas pas l’occasion d’augmenter la part de logements sociaux. Enfin, nous voterons contre la délibération 27 qui entend offrir la garantie de notre établissement pour des PLS.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *