Pour que cette passerrelle reste un monument national

Maintenue pour la mémoire, la passerelle Eiffel hébergera bientôt une piste cyclable et piétonnière. Invité à voter une subvention pour l’éclairage de celle-ci, le groupe communiste s’est félicité de ces projets mais a regretté que là aussi, l’Etat ait choisi la voie du désengagement. Une intervention de Max Guichard.

La passerelle de la gare Saint-Jean est une des premières réalisations de Gustave Eiffel.

« Comme nous avons eu l’occasion de l’exprimer en commission, autant nous trouvons le projet de mise en lumière de la passerelle, positif, autant nous ne pouvons accepter les désengagements de l’Etat concernant, parmi d’autres, les monuments classés patrimoines historiques.

Ce d’autant que cette passerelle, se situe au cœur d’Euratlantique, qui, pour donner un sens autre que « quartier d’affaires », au travers de son établissement public d’aménagement aurait été bien inspiré d’être une locomotive active de ce projet, la CUB ne venant que soutenir ce plan de financement.

Donc, nous ne soutiendrons pas le budget prévisionnel actuel qui nous est présenté. Nous nous abstiendrons donc. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *