Quand la CUB fait payer la facture aux usagers…

Dans le débat sur les tarifs des transports publics, un seul chiffre a fait bouger le président de la CUB, Vincent Feltesse : « entre 2008 et aujourd’hui, le mensuel jeune a augmenté de 51% », a dénoncé Michel Olivier, vice-président communiste. Le président socialiste a donc concédé qu’aucune autre augmentation ne toucherait les jeunes jusqu’à la fin du mandat… Un peu maigre au regard des augmentations déjà décidées.

Il est parfois des interventions qui coûtent et qu’on s’abstiendrait bien de faire.  Celle-ci en fait partie. En abordant cette question des tarifs de transport, je ne peux m’empêcher d’avoir deux éléments en tête.

En premier lieu, mes chers collègues,  2 chiffres : En l’espace de 10 ans, les loyers ont augmenté de 50% et depuis 2005 les charges énergétiques (fuel, gaz, électricité) ont augmenté de 60%.  Ces chiffres parlent d’eux-mêmes quand, dans la même période, on a vu l’explosion du chômage dans notre pays. Deuxième élément, c’est un article que j’ai lu dans mon quotidien préféré, qui révèle combien, aujourd’hui, la vie d’un étudiant est devenue un véritable parcours du combattant pour pouvoir subvenir à ses besoins, les difficultés quotidiennes qu’il rencontre et les sacrifices que font leur famille pour tenter de répondre à leurs besoins.

C’est avec ces deux éléments en tête que je ferai cette intervention, en donnant la position de mon groupe. En effet, cette augmentation des tarifs qui est l’addition des augmentations de tarifs décidés par la CUB et celle du gouvernement d’augmenter de 1,5% la TVA va lourdement peser sur nos concitoyens et plus particulièrement les jeunes. En effet, c’est une hausse de 4,18% sur l’ensemble du réseau. Avec des pointes de 4,6% pour le Pass jeune, touchant ceux qui sont le plus obligés de prendre les transports en commun. Depuis le début du mandat, le mensuel jeune a connu une augmentation de 51%, l’annuel jeune 19%,la Tickarte 10 voyages 12%, la Tickarte tarif réduit 8%.

 

Développer l'usage des transports, c'est aussi le rendre accessible à tous !

Alors que la crise sociale va en s’aggravant depuis 3 ans, vous faites les choix de faire payer la population. J’entends déjà certains évoquer que l’on ne peut pas laisser filer le déficit et qu’il faut bien gérer. J’aurais aimé que ces mêmes voix nous soutiennent quand nos avons interpellé l’assemblée sur le fait que nous pouvions augmenter la Contribution Forfaitaire des Entreprises afin de récupérer 6 millions supplémentaires.

Vous avez fait un choix. Celui de faire payer la population et non les entreprises. Ce choix n’est pas le nôtre. Parce qu’il est injuste pour nos concitoyens et inefficace économiquement, budgétairement et écologiquement. En effet, cette décision n’est pas une incitation au report sur les transports en commun. Et pour ceux qui sont les plus captifs, c’est une incitation à la fraude, que vous voulez tant combattre. Le cynisme qui traverse ces augmentations de tarifs n’est pas digne du service public, il relève d’une logique d’entreprise qui tape de manière aveugle sans craindre les conséquences sociales.

Il est bien à craindre, en voyant ce vote, que la rigueur, quelle que soit sa couleur politique, ait les mêmes conséquences pour les populations.

Nous voterons donc contre cette délibération et la précédente. Veuillez aussi enregistrer, pour les mêmes raisons , nos votes contre l’augmentation des locations de vivaldy / Fabrèges pour les agents CUB, des tarifs des cimetières et crématorium, des parcs de stationnement, des branchements assainissement, de la  redevance de l’eau et de la redevance de l’assainissement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *