Réseau TBM: répondre aux urgences sans oublier d’envisager l’avenir

Le Conseil métropolitain, dans un rapport, propose d’augmenter l’offre de tram sur la ligne C pour s’adapter à la demande en lien avec l’arrivée de la LGV.

Léna Beaulieu, pour le groupe communiste a souligné la saturation de notre réseau tram et la nécessité de développer le réseau bus en site propre. 

« Quelques remarques sur ce rapport qui est très riche et qui fait suite au rapport transport, il nous permet de mieux maîtriser la situation de notre réseau de transport.

Il confirme que, si nous avons un réseau dynamique, les marges de progrès sont du côté de notre réseau bus. De ce fait, si les 58km de couloirs de bus sont une bonne chose, ils sont sans doute insuffisants.

En effet aujourd’hui, nos bus sont encore trop tributaires des embouteillages et subissent régulièrement des retards. La fiabilité du réseau est un élément essentiel de l’attractivité de nos transports en commun, nous devons mieux travailler dessus.

Nous apprécions donc les investissements qui sont programmés, ils doivent être couplés à des investissements humains afin de mieux répondre à la demande des usagers.

Enfin, nous resterons vigilants sur la question de la sous-traitance. Celle-ci ne peut excéder les 20%.

Cependant, si ce rapport permet de répondre aux urgences, il laisse en suspens l’avenir, ce qui est bien normal. Or, tout montre que notre tramway est proche de la saturation et qu’il va nous falloir continuer à travailler sur des investissements en lien avec l’augmentation de la population.

Ces remarques faites, nous voterons ce rapport. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *