Restriction de la circulation: aider plutôt que punir.

Lena Beaulieu est revenue, pour les groupe communiste, sur les différents projets visant à faire reculer la circulation auto dans le coeur de l’agglomération. Des projets utiles, s’ils s’accompagnent d’aides réelles pour les usagers contraints de l’automobile.

« Le dispositif d’aide à l’acquisition de véhicules propres est un succès et le relais pris par l’Etat est tout à fait logique. Cette délibération doit cependant être mise en regard avec les projets en cours dans notre métropole. Après l’expérimentation de la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, un comité planche actuellement sur les conditions de réalisation d’une zone de circulation restreinte (ZCR), à l’image de ce qui existe à Paris ou Grenoble.

Pour nous, la place de la voiture en ville doit continuer à reculer, c’est une évidence sanitaire et écologique. Nous observons cependant que les problèmes sanitaires provoqués par la circulation automobile concernent aujourd’hui bien plus les alentours de la rocade que le cœur de ville.

Il ne faudrait donc pas que la restriction de la circulation dans le centre-ville vienne pénaliser encore les populations plus éloignés qui pourraient subir les conséquences de cette restriction sans bénéficier des bienfaits qui seraient alors concentrés à l’intérieur des boulevards.

Dans tous les cas, les politiques publiques doivent être volontaristes pour une véritable transition. On se demande donc pourquoi les aides de l’Etat et de la métropole ne sont pas cumulables. Ce cumul, sous conditions de ressources, permettrait sûrement à des ménages modestes de faire une acquisition qui leur paraît aujourd’hui souvent hors de portée.

Nous souhaitons que les services métropolitains y travaillent. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *