Service public et logique comptable ne font pas bon ménage.

Concernant la taxe sur l’enlèvement des ordures ménagères, Jean-Claude Feugas a prévenu: les élus communistes n’accepteront pas une augmentation qui servirait une logique purement comptable de ce service public.

« Notre groupe est satisfait du maintien du taux de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) pour cette année supplémentaire. Mais nous savons aussi qu’il est envisagé d’augmenter ce taux à l’avenir afin d’équilibrer notre budget « ordures ménagères ».

Si tel était le cas, nous sortirions, à notre sens de la logique de service public qui est celle de notre établissement, pour faire payer aux ménages —une fois de plus les difficultés financières engendrées par les politiques austéritaires mises en place par le gouvernement.

Pour notre part nous souhaitons favoriser des solutions ambitieuses pour la réduction des déchets plutôt que de nous enfermer dans une logique comptable. Nous ne soutiendrions pas une démarche punitive à l’encontre de nos concitoyens et nous la combattrions avec la plus grande fermeté. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *