Statut de fonctionnaire : c’est d’abord pour défendre le service public !

Chaque recrutement de d’agents contractuels doit être validé par le conseil de métropole. Où l’on s’aperçoit des facilités pour passer outre le statut de la fonction publique. Voici l’intervention de Lena Beaulieu sur ce sujet :

« Lors d’un dernier conseil de métropole, le vice-président en charge du personnel nous a assuré que la part de contractuelle restait résiduelle à Bordeaux Métropole. C’est une bonne chose dans la mesure où on considère que le statut de la fonction publique n’est pas seulement protecteur pour les agents concernés mais qu’il l’est surtout pour l’exercice du service public qui est ainsi préservé des conflits d’intérêts et de la mise en concurrence qui prévaut partout ailleurs.

Si tous les recrutements répondent à la même règle que les deux qui nous sont présentés aujourd’hui, la part de contractuels risque cependant d’augmenter significativement, comme elle a augmenté dans de nombreuses collectivités. C’est en effet sans avoir exploré les voies statutaires que le recours aux contractuels est privilégié. Dans le domaine de la collecte des déchets tout d’abord ; domaine spécifique aux collectivités publiques, sur lequel on aura bien du mal à nous expliquer que les compétences n’existaient dans les rangs de la fonction publique territoriale. Et sur le service Informatique ensuite, qui est un secteur en grande souffrance au niveau métropolitain.

Dans les deux cas, il est possible que le profil idéal n’existe pas. Mais il existe encore cependant des possibilités de formation interne. Nous avons déjà parlé de la fragilisation du CNFPT ; sujet qui n’est pas étranger à celui-ci.

Enfin, certains élus-es s’inquiètent de ne pouvoir attirer des contractuels, notamment dans les mairies, en raison de la faiblesse des rémunérations. Nous en déduisons donc qu’ils soutiennent les revendications syndicales pour l’augmentation significative du point d’indice dans la fonction publique. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *