Pour les uns la fin des contrats aidés, pour les autres les rallonges budgétaires…

A l’heure où associations et collectivités sont « invitées » à se serrer la ceinture, la vice-présidente Virginie Calmels a proposé au conseil du 29 septembre dernier une rallonge de 15 000 euros à l’association FrenchTech, qui regroupe les entreprises du numérique. Une proposition rejetée par le groupe communiste qui a rappelé, par la voix de Jacques Padie, l’urgence qu’il y a à rappeler d’abord aux entreprises de ce secteur, l’existence d’un code du travail.

Continuer la lecture de Pour les uns la fin des contrats aidés, pour les autres les rallonges budgétaires…

LGV: un groupe de pression s’est réunit… et après ?

Nous apprenons par voie de presse qu’un groupe de pression pro-LGV s’est rendu ce 5 septembre à Paris pour conjurer le sort qui est promis au grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO). Composé des présidents-e des régions Aquitaine et Occitanie et des métropoles de Toulouse et Bordeaux, ce groupe a fait montre d’imagination pour tenter de prouver que ce projet d’extension de la ligne à grande vitesse vers Dax et Toulouse est toujours viable.

Continuer la lecture de LGV: un groupe de pression s’est réunit… et après ?

GPSO: le gouvernement choisit la mauvaise voie

Intervention de Max Guichard lors du conseil du 30 octobre 2015.
« L’annonce du gouvernement de donner son accord pour la réalisation du grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) a été une très mauvaise nouvelle pour le débat démocratique.
C’est une initiative bien malvenue un an à peine après le décès du jeune Rémy Fraisse, dans le Tarn, lors d’un mouvement né de l’incapacité des élus à entendre l’expertise citoyenne. Continuer la lecture de GPSO: le gouvernement choisit la mauvaise voie