N’entrons pas dans la métropole des financiers

La tribune du groupe des élus communistes est ce mois-ci consacré à la construction de Bordeaux-Métropole et à ses objectifs.

 Ne tournons pas autour du pot. Les élus communistes sont opposés à la métropolisation tel qu’elle se met en œuvre. Et cette opposition se base sur les principes posés par la loi elle-même : « notre pays a besoin d’une action publique efficace pour améliorer la compétitivité des entreprises (sic), renforcer les solidarités entre territoires et générations, (…) participer à l’effort de redressement des finances publiques.» Il n’existe aucune ambiguïté dans la justification de cette loi ; il ne s’agit pas de répondre mieux aux besoins sociaux criants, ni de trouver des issues à la crise écologique dans laquelle le système nous a plongé. Tout au contraire, il s’agit pour les gouvernants actuels de remodeler nos territoires pour les rendre compatibles avec les exigences de rentabilité des grands groupes de l’industrie et de la finance. Continuer la lecture de N’entrons pas dans la métropole des financiers

Quand Ford vient encore faire les poches des collectivités…

Après Ford Aquitaine Industrie (FAI), c’est sa petite sœur Getrag (GFT) qui vient réclamer 2 millions d’euros aux collectivités locales pour maintenir l’emploi sur Blanquefort. C’est pourtant grâce aux travailleurs de Blanquefort que depuis des années, Ford Europe réalise de confortables bénéfices et distribue des dividendes. Voilà pourquoi le groupe des élus communistes a voté contre cette subvention présentée ce 23 janvier en conseil de Bordeaux-Metropole. C’est l’élu Blanquefortais, Jacques Padie qui en donne les explications:Ford 2

Continuer la lecture de Quand Ford vient encore faire les poches des collectivités…

Mandature: de grandes ambitions… dans un contexte d’austérité

Voici la déclaration de Claude Mellier concernant le projet de mandature soumis au conseil de CUB, le vendredi 19 décembre.

Claude MellierSur bien des aspects, nous partageons les ambitions qui sont contenues dans ce projet de mandature. Nous y retrouvons les éléments essentiels de l’accord de coopération, ses buts et sa philosophie sous-jacente. Vous n’êtes pas sans savoir les critiques que nous faisons ici en termes de transports, de logement et bien évidemment de développement économique. Pour chacune de ces questions, ce ne sont pas les objectifs qui nous posent un problème mais parfois le manque d’ambition ou bien le manque de moyens mis à la disposition de ces politiques. C’est bien là que le bât blesse.

Continuer la lecture de Mandature: de grandes ambitions… dans un contexte d’austérité