Pour l’application de l’encadrement des loyers sur la CUB

La question du logement doit être une des priorités de l’action politique. La crise du logement est un des symptômes les plus visibles de la crise sociale qui touche nos concitoyens. C’est donc avec stupeur que, parmi d’autres nouvelles de cette rentrée, nous avons découvert la décision du premier ministre Manuel Valls de tirer un trait sur certains des aspects essentiels de la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR). C’est une loi dont nous avons à plusieurs reprises demandé que ses dispositions soient appliquées sur la CUB. Par exemple, nous avons exigé que des opérations telles que celle sur l’ancien commissariat Castéja, bénéficient des décotes liées à la programmation de logements sociaux. Une intervention qui a permis d’y monter à 45 % le pourcentage de logements sociaux. C’est encore insuffisant dans un quartier qui manque cruellement de mixité sociale mais c’est un début rendu possible par un des volets de la loi Duflot.JC precarite Continuer la lecture de Pour l’application de l’encadrement des loyers sur la CUB

Maintenir le logement social hors des griffes de l’austérité

Le dernier conseil de CUB, le 22 mai, a été l’occasion d’adpoter la programmation de conventionnement de logements sociaux pour 2014. Une programmation en baisse par rapport à celle de l’année précédente mais qui maintient les objectifs ambitieux de la CUB en la matière. Le groupe des élus communistes l’a donc approuvée, en insistant sur la nécessité de maintenir cette programmation hors des griffes de l’austérité galopante. Voici l’intervention sur ce sujet d’Odile Blein, conseillère communautaire et conseillère municipale d’Ambarès.

Continuer la lecture de Maintenir le logement social hors des griffes de l’austérité

Logement social: passer la vitesse supérieure, c’est très bien. S’en donner les moyens serait encore mieux.

Le conseil de CUB de ce 31 mai examinait la programmation 2013-2015 de conventionnement de logements sociaux sur l’agglomération. Une propgrammation qui, sous l’impulsion de la loi Duflot, est en forte progression, ce dont Vincent Maurin s’est félicité au nom du groupe des élus communistes et apparentés. Pourtant, la baisse des aides de l’Etat justifiée par l’austérité risque de rendre ces objectifs difficilement atteignables. Un comble alors que, sur Bordeaux, des opérations au coeur de quartiers fortement dépourvus pourraient devenir site pilotes pour le logement social.

Continuer la lecture de Logement social: passer la vitesse supérieure, c’est très bien. S’en donner les moyens serait encore mieux.