Pour les uns la fin des contrats aidés, pour les autres les rallonges budgétaires…

A l’heure où associations et collectivités sont « invitées » à se serrer la ceinture, la vice-présidente Virginie Calmels a proposé au conseil du 29 septembre dernier une rallonge de 15 000 euros à l’association FrenchTech, qui regroupe les entreprises du numérique. Une proposition rejetée par le groupe communiste qui a rappelé, par la voix de Jacques Padie, l’urgence qu’il y a à rappeler d’abord aux entreprises de ce secteur, l’existence d’un code du travail.

Continuer la lecture de Pour les uns la fin des contrats aidés, pour les autres les rallonges budgétaires…