Gestion de l’assainissement: une occasion manquée

Le conseil du 17 mars a étudié le choix du mode de gestion de l’assainissement (eaux usées et eaux pluviales). Après être revenu sur la mise en régie de l’eau sur la métropole, Alain Juppé et sa majorité ont décidé de reconduire une délégation de service public (DSP) sur 7 ans (à compter de 2019) pour la gestion de l’assainissement. Une décision contestée par le groupe des élus-es communistes. Voici l’explication de vote, par Jean-Claude Feugas: Continuer la lecture de Gestion de l’assainissement: une occasion manquée

L’eau: un bien commun à sortir des logiques privées

Le conseil de Métropole de ce 10 juillet a abordé le débat sur le mode de gestion de l’eau sur l’agglomération. Comme annoncé dès son élection, Alain Juppé a confirmé sa décision de renoncer à la mise en régie décidée sous la mandature précédente. Voici l’intervention de Max Guichard:

« Je veux d’abord noter la nature équilibrée de ce rapport. Cela n’a pas été toujours le cas par le passé sur ce sujet comme sur d’autres. C’est une avancée, fruit selon nous de l’intervention régulière des associations, mais aussi du débat soutenu qu’il y a eu dans cette Assemblée sur ce sujet. Pour en venir au cœur du rapport, nous évitons le pire en écartant le scénario d’une concession, dans lequel notre établissement s’était enfermé en 1992, avec l’appui de la très grande majorité des élus de cet établissement à l’exception notable des élus communistes. Ce mode de gestion a assuré au délégataire des marges très confortables.M Guichard Continuer la lecture de L’eau: un bien commun à sortir des logiques privées

Contre le service public, A. Juppé a toujours ses raisons que la raison ignore…

Bonne nouvelle, la plaine Rive-droite sera alimentée par un réseau de chaleur, solution plus économique et plus écologique pour le chauffage des logements. Mauvaise nouvelle, le président de la CUB, Alain Juppé, et la majorité de l’assemblée réunie le 26 septembre dernier ont décidé de confier sa gestion à un groupe privé, via une DSP. Max Guichard, pour le groupe des élus communistes, a développé tous les arguments rationnels qui vont contre ce choix. Mais il semble qu’Alain Juppé ait ses raisons que la raison ignore. Une phobie du service public, peut-être…? Voici l’intervention de Max Guichard : Continuer la lecture de Contre le service public, A. Juppé a toujours ses raisons que la raison ignore…