Donnons un nouveau départ au port de Bordeaux

Le port de Bordeaux fait la Une de l’actualité ces dernières semaines suite au départ du Port de Bordeaux d’une importante compagnie maritime de containers MSC. Les craintes des décideurs de voir les trafics du port baisser et mettre en danger le port sont réels.

Aujourd’hui chacun réfléchit à des solutions pour combattre le réchauffement climatique et, plus près de nous, trouver des solutions alternatives à la thrombose de la rocade paralysée par le trafic marchandise européen. Dans ce contexte, le Port doit être soutenu par l’ensemble des collectivités territoriales et l’Etat pour redevenir un acteur majeur du transport sur notre Métropole.

Claude Mellier, vice-présidente à Bordeaux Métropole est intervenue dans ce sens lors du Conseil du 28 septembre. Continuer la lecture de Donnons un nouveau départ au port de Bordeaux

Des avancées, enfin, pour la réparation navale !

Le conseil de Bordeaux-Métropole du 8 juillet a été l’occasion du vote d’une subvention au groupement d’entreprises porteur du développement de l’activité de réparation navale sur Bacalan et Bassens. Un premier pas salué par le groupe des élus-es communistes qui a rappelé le rôle des associations, syndicats et élus du quartier dans ce dossier. Voici l’intervention de Max Guichard :

Une des nombreuses conférence de presse, avec le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent

Continuer la lecture de Des avancées, enfin, pour la réparation navale !

Bassins à Flot: pour les 600 emplois, c’est oui, c’est non ou c’est peut-être ?

Une maison du projet aux Bassins à Flot ? Pourquoi pas mais tout dépend des projets… C’est ce qu’a indiqué Vincent Maurin lors de son intervention en conseil de CUB à ce sujet. Le conseiller municipal de Bordeaux indiquant que les projets de réindustrialisation des formes de radoub devaient être mieux mis en valeur. Et rappelant l’engagement pris de 35% de logements vraiment sociaux dans toutes les grandes opérations d’aménagement.

Continuer la lecture de Bassins à Flot: pour les 600 emplois, c’est oui, c’est non ou c’est peut-être ?