L’attractivité oui. Mais pour qui ?

Découvrez la tribune du groupe communiste, parue dans le journal de Bordeaux Métropole:

Continuer la lecture de L’attractivité oui. Mais pour qui ?

50 000 logements: il faudrait aller tellement plus loin…

En décembre dernier, le conseil de Métropole adoptait une Charte d’engagement sur les programmes « 50 000 logements atour des axes de transport ». Voici le commentaire qu’a apporté Odile Blein à ce sujet:
« Mon intervention sera très rapide puisque la Charte proposée est fidèle aux objectifs jusqu’ici fixés à la FAB : ne consacrant qu’un tiers des logements construits au logement social, elle rejette plus de deux-tiers de la population de l’agglomération qui n’ont pas les revenus nécessaires pour aller au-delà des plafonds du PLUS. Sur des opérations pourtant privilégiées puisque concentrées aux abords des axes de transports en commun. C’est donc sur ces opérations qu’on devrait être plus ambitieux.

Il n’est cependant pas question pour nous de nier les efforts faits par les acteurs de la FAB pour réduire les coûts de l’accession à la propriété et pour maîtriser la conception de ces opérations. Mais avouez qu’on est encore loin des enjeux sociaux qui sont posés. C’est pour cette raison que nous nous abstiendrons. En ayant également en tête le contexte budgétaire et le désengagement scandaleux de l’Etat sur le logement, qui font peser de lourdes menaces sur ces projets. »

Routes et chemin de fer: ces compétences que l’Etat n’en finit pas d’abandonner

Le conseil métropolitain du 30 octobre a adopté le volet Métropole du plan État-Région. Un volet important puisqu’il comprend le financement de la dernière phase de la mise à 2 x 3 voies de la rocade et les questions ferroviaires. Pourtant, c’est sur un autre aspect que Claude Mellier a souhaité d’abord insister, celui du désengagement massif et récurrent de l’État.Claude Mellier Continuer la lecture de Routes et chemin de fer: ces compétences que l’Etat n’en finit pas d’abandonner