Transports: le délégataire gagne la bataille de la calculette

Le dernier conseil de CUB a été l’occasion de revenir sur un énième accord transactionnel entre la CUB et Keolis, qui assure la délégation de service public (DSP) sur les transports. Un accord qui permet au groupe privé de récupéré sa mise. Un accord qui montre surtout la fragilité du service public face aux stratégies des grands groupes. Ce qu’a indiqué Michel Olivier, demandant au conseil de CUB de reconsidérer la possibilité d’une gestion 100% publique des transports en commun. Continuer la lecture de Transports: le délégataire gagne la bataille de la calculette

Transports: il faudra assurer un clause sociale !

Afin « d’assurer de bonnes conditions de concurrence » pour le choix du prochain prestataire, la CUB a voté le 12 juillet dernier un prolongement du contrat de Keolis. Le choix aurait été plus simple si le service public de transport en commun avait été assumé par… le service public. Un mode de gestion en régie publique qui a été rapidement écarté par tous les groupes de la CUB sauf le groupe communiste. Mais Michel Olivier en a quand même profité pour rappeller que le cahier des charges devait impérativement inclure les conditions sociales maintenues des agents de ce service.

Continuer la lecture de Transports: il faudra assurer un clause sociale !

Ligne de ceinture, réseau ferré et transports de demain

Outre le débat sur le shéma des déplacements métropolitains (SDODM), dont Sud-Ouest s’est largement fait l’écho, le conseil de CUB du 12 juillet a également été l’occasion du lancement d’études sur l’équipement ferroviaire autour de Bordeaux (l’étoile ferroviaire). Michel Olivier s’est inscrit dans ce débat pour donner les orientations du groupe communiste en la matière. Suit l’intervention de Max Guichard sur le SDODM d’où sortira l’évolution du réseau de transports sur la CUB dans les années voire les décennies à venir. Continuer la lecture de Ligne de ceinture, réseau ferré et transports de demain