Des avancées, enfin, pour la réparation navale !

Le conseil de Bordeaux-Métropole du 8 juillet a été l’occasion du vote d’une subvention au groupement d’entreprises porteur du développement de l’activité de réparation navale sur Bacalan et Bassens. Un premier pas salué par le groupe des élus-es communistes qui a rappelé le rôle des associations, syndicats et élus du quartier dans ce dossier. Voici l’intervention de Max Guichard :

Une des nombreuses conférence de presse, avec le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent

Continuer la lecture de Des avancées, enfin, pour la réparation navale !

Retraites: en attendant le 10 septembre

Interview très complète du secrétaire national du PCF aujourd’hui dans Sud-Ouest. Pierre Laurent y évoque tous les sujets qui ont l’actualité de cette fin de mois d’août. Mais surtout, il revient sur la réforme du système de retraites. « Nous avons de quoi financer les retraites », dit-il. Les syndicats ont pour leur part donné rendez-vous le 10 septembre aux salariés, retraités et aux jeunes qui sont parmi les premiers ciblés. Un rendez-vous qui, s’il est réussit, peut permettre de faire avancer d’autres solutions pour pérenniser et moderniser notre système de retraites par répartition.

« Pour Pierre Laurent, il faut s’attaquer à la finance »

Le secrétaire national du PCF ne votera pas la réforme des retraites. Et pour les municipales, l’union avec les socialistes au premier tour n’aura rien d’automatique. L’unité se fera sous condition.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF : « Les cadeaux fiscaux représentent 200 milliards d’euros par an. »

Retraites: non, ils n’ont rien compris !

Qu’elle est légitime cette colère du secrétaire national du PCF qui dénonce les vieilles recettes du rapport Moreau sur les retraites. Colère et détermination. Car, comme l’écrit Sébastien Laborde, « les forces (sociales et politiques de gauche) sont à une croisée des chemins. Soit elles ouvrent les espaces pour que des rassemblements larges se développent, soit elles se contentent de surfer sur le désarroi et le mécontentement qui grandit. »