La pénurie pour les uns, les subventions pour les autres…

Chaque conseil de métropole ou presque est l’occasion de distribuer des subventions à des filières économiques. Jacques Padie est revenu sur le cas particulier des « pôles de compétitivité » qui n’ont fait leurs preuve que dans un domaine: la mise en concurrence des territoires.

Continuer la lecture de La pénurie pour les uns, les subventions pour les autres…

Servir la soupe aux actionnaires est un échec, il faut cesser !

Jacques Padie a expliqué lors du conseil de CUB du 30 octobre, les raisons de l’opposition du groupe communiste aux subventions des pôles de compétitivité. L’élu communiste de Blanquefort en a profité pour revenir sur la politique national de cadeaux aux grands groupes et aux actionnaires.

« Vous connaissez, monsieur le Président et chers collègues, notre position concernant les pôles de compétitivité. Nous y sommes opposés parce que, comme la subvention que vous accordez aujourd’hui à la filière Chimie, il s’agit d’une subvention directe à des filières largement rentables. L’argent public déversé ici est mis à disposition des grands groupes pour financer une part de l’effort de recherche et développement dans ces filières où l’exigence de rentabilité n’a d’égal que l’augmentation du niveau des dividendes. Continuer la lecture de Servir la soupe aux actionnaires est un échec, il faut cesser !

L’argent que réclame encore le patronat

Hollande MEDEFExplication de vote du groupe communiste sur les pôles de compétitivité. Par Jacques Padie.

Notre groupe vote systématiquement contre les subventions aux pôles de compétitivité. Mais nous ne voudrions pas laisser croire qu’il s’agit d’un position dogmatique.  Continuer la lecture de L’argent que réclame encore le patronat