Le tour de passe-passe de GINKO

GINKO conf 2A la veille du dernier conseil de CUB, la ville de Bordeaux sortait tambours, trompettes et feu d’artifices pour inaugurer l’éco-quartier GINKO. Vincent Maurin est revenu sur le conception de ce quartier, de ses logements et des équipements publics qui y prendront place.

Le week-end dernier, les Bordelais ont pu assister à un superbe feu d’artifice aux alentours de Ginko. Mais ce matin, c’est un petit tour de passe-passe que nous propose monsieur Duchêne. Bravo monsieur Duchêne !

La programmation de logements sociaux connaît en effet une progression importante du nombre de PLAI : de 0, nous passons à 7% de logements très sociaux. C’est pas mal. Ce serait même très bien, si les PLUS ne baissaient pas d’autant.

Ainsi, plutôt qu’une augmentation du taux de logements sociaux sur GINKO, nous n’assistons qu’à une répartition différente qui maintient le taux global autour de 25%. C’est très largement insuffisant pour rattraper le retard de la ville en matière de logements sociaux (mais le voulez-vous vraiment…?) et c’est très insuffisant pour accueillir les familles dont la récente étude de l’INSEE nous a confirmé qu’elles étaient littéralement exclues de la ville centre et de l’agglomération. Ces familles là n’ont pas besoin de feux d’artifices tous les soirs. Elles ont un urgent besoin de logements accessibles, d’emplois et de services publics.

Sur ce dernier chapitre, je réitère mon opposition à l’ouverture du 12ème collège privé sur Bordeaux. Sur ce chapitre, le conseil général doit prendre ses responsabilités et entendre l’avis du conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) qui s’est exprimé à l’unanimité contre cette opération. C’est un collège public qui doit répondre aux besoins des nouveaux habitants de ce quartier.

Enfin, et puisqu’il a été question récemment de la politique de la ville contre l’exclusion des plus fragiles, je reformule ma proposition que le foncier commercial non attribué sur cette ZAC soit mis à disposition pour accueillir des structures d’urgence et d’aide à l’insertion (emploi, hébergement d’urgence, soins, formation,…).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *