Tram D : une première réponse au besoin d’alternative à la voiture

Après une année de concertation, un nouveau tracé a été proposé au conseil de métropole pour amener le futur tram D vers Le Taillan-Medoc et Saint-Médard-en-Jalles. Pas convaincus par tous les arguments mais conscients des attentes locales de renforcement des transports en commun, les élus-es communiste ont approuvé ces nouvelles propositions. Voici l’intervention de Max Guichard :

 

« Il nous est présenté un bilan détaillé de la concertation publique. Concertation publique dont notre groupe avait approuvée l’ouverture quand certains auraient préféré remettre à plus tard la parole citoyenne… L’évolution connue grâce à cette concertation nous donne plutôt raison. Nous saluons la bonne tenue de cette concertation à laquelle les citoyens ont participé activement et nombreux (2300 personnes sur les 7 réunions publiques organisées). Les différentes propositions et suggestions émanant des réunions publiques ont conduit les services de la Métropole à étudier un tracé supplémentaire qui est celui qui est retenu au final en conclusion de ce rapport.

Notre groupe ne s’est jamais montré très favorable aux extensions des lignes de tram qui accentuent leur congestion en y attirant des usagers supplémentaires et qui ne répondent pas aux besoins circulaires de déplacement. Pour aut

ant dans ce cas, il faut bien avouer la pertinence de ce projet qui permet l’arrivée d’un transport en commun dans un cadran Nord ouest qui en était dépourvu, et où le trafic routier est très dense (près de 30 000 voitures/jour) avec des bouchons très fréquents, notamment dans la traversée du Taillan à la fin de RD 1215. Le tracé retenu a comme principal avantage de capter des utilisateurs de la voiture qui n’avaient pas, jusque là, de solutions de transport alternatives.

Il permet également des développements futurs, en direction des quartiers Ouest de St Médard, mais permet aussi d’envisager un rattachement futur à d’autres modes de transport, type Tram-train, vers le bassin de population de Lacanau qui connaît un très fort développement démographique et qui aura des besoins en transport auquel il faudra bien répondre.

Le tracé retenu nous interroge cependant sur certains aspects qui sont venus au cours de la concertation : D’abord parce qu’il ne dessert pas suffisamment les zones économiques, au Haillan notamment. Le choix de la voie unique ensuite qui, sur de si longues distances peut occasionner de lourdes perturbations en cas d’incidents techniques ou panne. Les deux parkings relais de 250 places enfin, suffiront-ils à absorber le report modal des très nombreux usagers de la route à cet endroit ? En outre, le positionnement d’un parking relais en plein centre ville de Saint Médard est-il judicieux et ne risque- t-il pas d’accentuer le trafic automobile au cœur de Saint Médard ?

Au final ce rapport rend bien compte de la richesse des échanges écrits et oraux au cours de cette année de concertation, et même si nous regrettons quelque peu la manière dont les arbitrages et les choix ont été annoncés dans la presse avant même que les élus aient pu en discuter en commission, nous approuvons le choix de ce tracé pour l’extension du réseau de la ligne D vers Saint Médard en desservant le Taillan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *